Le Groupement de Défense Sanitaire Animale de la Polynésie française (GDS-A) recrute son, sa Responsable technique.

recrutement polynésie française

Le GDS-A :

En 2019, les principaux groupements des différents élevages polynésiens se sont rassemblés sous la coordination de la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire pour travailler sur un projet de Groupement de défense sanitaire animal (GDS-A) sur le territoire.  Ce GDS-A regroupera l’ensemble des filières animales:  filière avicole, porcine, bovine, apicole et autres filières. Les projets de statuts sont en cours de finalisation et devraient être officialisé avant la fin de l’année 2020. L’adhésion au GDS-A sera fortement recommandé pour tous les éleveurs professionnels afin de faciliter l’efficacité des missions de cette organisation collective.

Parmi les points retenus, l’objet principal du GDS A et les principales missions :

Le GDS-A de Polynésie aura pour objet de contribuer par tous les moyens dont il dispose à l’amélioration de l’état sanitaire, du bien être, de toutes les espèces d’animaux d’élevage et de la qualité sanitaire de leur production animale en vue de l’accroissement du revenu des éleveurs polynésiens, de la promotion de l’élevage et du respect de l’environnement. Pour plus d’informations sur le GDS-A consultez cette note.

Catégorie du poste : A

Localisation géographique : Tahiti

Le poste en quelques lignes : Le/la responsable technique du GDS-A a la charge de la mise en œuvre de la stratégie de développement du GDS-A. Il priorise les premières actions et organise le fonctionnement opérationnel avec les techniciens. Enfin il a le rôle de représentation et de coordination des actions du GDS-A avec les administrations du Pays. Il est à l’initiative de la rédaction des plans de lutte identifiés comme prioritaires et du suivi des formations, contrôles et accompagnement à mettre en œuvre dans les élevages.

Effectifs encadrés : technicien élevage spécialisé (porcin, bovin, avicole, apicole, aquacole) à terme l’effectif s’élèvera à 3 personnes.

Supérieur hiérarchique direct : Bureau du GDS-A

Missions :

Accompagner les éleveurs :

  • Veiller au maintien du bon état sanitaire des élevages et conseiller les éleveurs sur les bonnes pratiques d’élevage et de production notamment concernant les maladies réglementées et non réglementées ;
  • Éditer des documents sanitaires, des documents officiels et autres supports de communication ;
  • Participer aux contrôles sanitaires, aux audits et à la mise en place de la certification sanitaire des élevages en concertation avec l’autorité compétente ;
  • Mettre en place dans les élevages les modalités des programmes d’actions sanitaires ;
  • Réaliser et/ou organiser des formations auprès des éleveurs et salariés des élevages ;
  • Rechercher la conformité aux normes de cahiers des charges du point de vue de la salubrité, de la qualité du produit et de la protection du consommateur ;
  • Réaliser des actions sanitaires visant à répondre aux exigences des circuits de commercialisation ;
  • Acheter et gérer tout intrants et/ou équipements qui contribuent aux objectifs de l’association, y compris les produits et médicaments vétérinaires si profil vétérinaire et sinon conventionné un vétérinaire à cet effet.

Participer à la stratégie sanitaire :

  • Élaborer des programmes d’actions sanitaires et leurs modalités ;
  • Participer à la surveillance de la santé animale toutes filières dans une optique « One Health » en partenariat avec les autorités compétentes ;
  • Réaliser des études technico-économiques et/ou juridiques et des analyses pour les filières élevages ;
  • Proposer des modifications des textes réglementaires aux autorités compétentes ;
  • Assurer la représentation des éleveurs adhérents. Le GDS-A est l’intermédiaire privilégié entre ses adhérents, les organisations professionnelles et l’administration en ce qui concerne les objectifs de l’association.

Activités annexes :

  • Établir des partenariats pour la réalisation des objectifs de l’association ;
  • Promouvoir et appuyer l’identification des cheptels et troupeaux ;
  • Accompagner les éleveurs et les services vétérinaires dans le suivi des programmes d’actions sanitaires de la Polynésie française.

Profil recherché :

Formation : Vétérinaire

Spécialité souhaitable : docteur vétérinaire et/ou zootechnicien

Compétences requises :

  • Maîtriser la langue française (écrite et orale) ;
  • Maîtriser les logiciels bureautiques (word, excel, powerpoint, outlook) ;
  • Prévention, gestion et contrôle des maladies animales émergentes dans les pays du Sud ;
  • Biosécurité à tous les échelons de filière et approche OneHealth (AMR/ AMU) ;
  • Connaissances des systèmes d’élevages paysans et semi-industriels hors sol ;
  • Être doté d’une bonne capacité d’analyse, de synthèse et rédactionnelle ;
  • Faire preuve d’un bon relationnel ;
  • Faire preuve d’une grande disponibilité et réactivité ;
  • Organiser son travail et assurer la réalisation de nombreux projets ;
  • Rédaction de procédure et documentation sanitaire ;
  • Savoir travailler en équipe ;
  • Faire preuve de discrétion et de confidentialité.

Expérience requise :

  • Un minimum de 5 ans d’expérience sur un poste similaire ;

Informations complémentaires :

  • Maîtrise des logiciels Word, Excel, Power point, Guides des procédures. 

Avantages et contraintes du poste :

  • Polyvalence ;
  • Diversité des situations d’élevages et donc des connaissances techniques à mobiliser, autoformation ;
  • Grande disponibilité et réactivité ;
  • Situations d’urgence fréquente ;
  • Dirige la première interprofession agricole du pays.

Conditions d’emploi :

  • CDI ;
  • Salaire selon profil.

Dépôt des candidatures :

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à transmettre jusqu’au 1er septembre 2021 à : marc.fabresse@capl.pf ou gdsapf@outlook.com​.