Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP)

Oiseaux Migrateurs

La France relève le niveau de risque épizootique

Un épisode d’IAHP H5N8 se développe depuis l’été 2020 dans la faune sauvage et en élevages (Russie-frontière du Kazakhstan). La zone correspond à un couloir migratoire considéré comme “zone sentinelle précoce” de la possible introduction d’IA en Europe. Le 21 octobre, les Pays-Bas ont déclaré un foyer sur des cygnes tuberculés à l’ouest de la ville d’Utrecht, soit à environ 200 kms de la frontière française.

La situation évolutive de l’épizootie dans le couloir de migration des oiseaux sauvages qui traverse notre territoire constitue une alerte du risque d’introduction de l’IAHP en France. Ces éléments ont conduit la Direction Générale de l’Alimentation (DGAL), en lien avec l’ensemble des acteurs concernés (dont GDS France),à relever le niveau de risque épizootique de « négligeable » à « modéré » pour l’ensemble du territoire français métropolitain. L’arrêté ministériel relevant le niveau de risque a été publié au Journal officiel le 25 octobre 2020.

Faisant suite à cet arrêté et à partir du 26 octobre 2020 des mesures préventives sont rendues obligatoires dans les communes situées dans des ZRP : zones dites à risque particulier.  Il s’agit de zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs. En complément de ces dispositions ciblées, des précautions sont également rendues obligatoires pour tout le territoire. Consultez l’ensemble de ces mesures sur le communiqué de presse « évolution européenne de l’Influenza aviaire hautement pathogène… » paru le 25 octobre.

Tous les acteurs concernés sont mobilisés pour l’application de ces mesures de prévention, forts de l’expérience des épisodes de 2016/2017. À ce jour la France est indemne d’influenza aviaire. Pour aller plus loin consultez le site du ministère.